les belles demain

Une cartographie sonore de la ville de Marseille de demain imaginée par ses habitantes

 

Projet mené par Chloé Dréan et Violette Deffontaines

Qu’est-ce qu’être une femme dans l’espace public à Marseille ? À Marseille, où va-t-on et que fait-on lorsqu’on est une femme ? Que veut-on au juste et que peut-on réellement faire ? À quels moments et avec qui ? Comment l’appropriation de l’espace varie-t-elle en fonction du genre ? Et dans ces divergences y a-t-il une hiérarchie entre hommes et femmes ? Autrement dit, le masculin l’emporte-t-il aussi sur le féminin dans la grammaire de la rue et comment ? Etre une femme n’englobe pas une unique réalité. Comment l’appropriation de l’espace varie-t-elle en fonction des quartiers, des parcours de vie, des générations etc. ?

Ce sont autant d’interrogations émanant d’une question principale à l’origine de ce projet : comment la ville de Marseille traite des différences de genre et des rôles sociaux associés à ces genres ? C’est l’espace public et l’universalité qui le définit que nous voulons interroger. Est-il vraiment ouvert et appropriable par tous, à tout moment ? 

Par rapport à ces questions, l’idée des Belles Demain est de donner la parole à des habitantes de Marseille de différents quartiers et de différentes générations. Nous proposons un espace d’expression cartographique et sonore pour faire entendre leurs voix sur leur rapport à leur quartier, leur ville et plus globalement leur société. Nous leur proposons de s’exprimer en mettant en récit sonore leur quartier de demain.

À travers cette cartographie subjective, nous souhaitons dresser un portrait sensible de la place des femmes dans l’espace public à Marseille. Détaché de tout projet urbain ou de tout parti pris politique, nous envisageons ce portrait comme un espace donné à des habitantes pour s’exprimer sur leur environnement quotidien.

F_PYAT.png
MARSEILLE.png